Dates PIM1

Gestion moderne & fondée sur les preuves des douleurs chroniques en pratique clinique | Pain In Motion 2020

Deux formations en un seul séminaire de 3 jours, présentées par l’équipe de Pain In Motion.

Pour les kinésithérapeutes, cette formation est accréditée par ProQ-Kiné  pour une valeur de 24 points UFC.

La première partie, l’Éducation aux neurosciences de la douleur, sera présentée par Dr. Laurence Leysen, Lynn Leemans & Wouter Van Bogaert

Et la 2ème partie, concernant la Gestion du sommeil en pratique clinique, sera donnée par Eveline Van Looveren & Thomas Bilterys

blank

Cette formation très complète vous donnera à la fois des bases solides pour évaluer et traiter, et des informations-clefs facilitant la compréhension des phénomènes douloureux tant pour le thérapeute que le patient.
Pour entamer une réflexion critique sur la douleur, c’est une formation à ne pas louper !

I. Éducation aux neurosciences de la douleur

De plus en plus de preuves soutiennent une place chainière pour les cliniciens dans le traitement de la douleur chronique. Ils combinent des compétences uniques pour cibler simultanément la cognition, le corps et le cerveau du patient souffrant de douleur chronique. Pourtant, les ils ignorent souvent leurs potentielles capacités pour traiter des patients complexes souffrant de douleur chronique.

Ainsi, cette formation vise à enseigner à tous les thérapeutes (médicaux et paramédicaux) à appliquer des directives basées sur des preuves pour la gestion de la douleur chronique.

La douleur chronique représente un problème biopsychosocial, avec des perturbations tant dans la cognition, le corps que le cerveau. L’éducation, la thérapie par l’exercice et les interventions permettant d’améliorer le niveau d’activité physique sont des traitements efficaces pour divers pathologies sujettes aux douleurs chroniques, telles que la fibromyalgie, la cervicalgies ou lombalgies chronique, l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde. Malgré que les bénéfices cliniques de ces interventions dans ces populations soient bien établis, les cliniciens ont parfois du mal à transférer ces preuves scientifiques dans leurs pratiques quotidienne.

L’une des raisons est qu’ils ne sont pas conscients de leur capacité à différencier les différents types de douleur. En effet, une des conditions préalables pour fournir un traitement approprié consiste à évaluer le type de douleur dont le patient souffre (douleur nociceptive prédominante, neuropathique ou de sensibilisation centrale).

Les participants apprendront comment ils peuvent classer leurs patients souffrant de douleur sans avoir recours à des examens coûteux ou complexes. Ils apprendront en utilisant un algorithme clinique à différencier les douleurs nociceptives des douleurs neuropathiques et de sensibilisation centrale dans la pratique quotidienne. De plus, les participants apprendront comment effectuer une évaluation biopsychosociale approfondie des patients souffrant de douleur chronique afin qu’ils puissent évaluer les facteurs provocants et contributifs du problème de douleur. Cela leur permettra de fournir une thérapie physique personnalisée, ciblant la cognition, le corps et le cerveau.

Une fois que les patients souffrant de douleur chronique sont correctement classés et que les aspects biopsychosociaux impliqués dans la contribution du problème sont connus, les cliniciens peuvent proposer des interventions ciblées. On retrouve notamment la thérapie par l’exercice et l’autogestion des activités, qui seront adaptés aux préférences, aux besoins, aux perceptions de la douleur que le patient a, aux troubles musculo-squelettiques et dysfonctionnements du système nerveux central.

Une vision biopsychosociale est nécessaire pour proposer des interventions efficaces aux patients souffrant de douleur chronique, qu’elles soient réalisées en soins primaires, secondaires ou tertiaires. Ainsi, tous les thérapeutes travaillant dans le domaine des douleurs musculo-squelettiques, de la neurologie, de la pédiatrie sont concernés.

Au niveau cognitif, des mauvaises interprétations de la douleur, en particulier le catastrophisme et le comportement de peur-évitement, ainsi que la croyance que la douleur s’aggrave elle-même, ont été établies comme étant des facteurs défavorables dans les prises en charges proposées pour la douleur chronique. Ces facteurs cognitifs inadaptés doivent être abordés dans des prises en charges complètes, en incluant  non seulement de l’exercice mais aussi l’éducation aux neurosciences de la douleur et l’autogestion de tout type d’activité.

Au niveau du cerveau, il est crucial d’envisager les mécanismes de la douleur, y compris dans des aspects comme la sensibilisation centrale et l’analgésie endogène (qui peut être dysfonctionnelle) suite à une activité physique, comme on peut l’observer dans certaines populations de douleur chronique.

Par conséquent, chez les patients souffrant de douleur chronique et de sensibilisation centrale, il semble plus efficace de cibler les thérapies au niveau du cerveau plutôt que des muscles, des articulations ou du système cardiovasculaire. Plus spécifiquement, les neurosciences modernes de la douleur nécessitent des stratégies de traitement visant à diminuer la sensibilité du système nerveux central (c’est-à-dire les thérapies de désensibilisation).

Outre les changements inadaptés au niveau de la cognition et du cerveau, de nombreux patients souffrant de douleur chronique peuvent présenter des dysfonctionnements corporels, comme une altération du contrôle neuromusculaire ou des lésions articulaires. Les participants apprendront comment traiter ces dysfonctionnements dans le cadre d’une approche biopsychosociale plus large pour la gestion de la douleur chronique.

  • Objectifs d’apprentissage:

À la fin de ce cours, les participants seront en mesure :

    • D’appliquer des interventions fondées sur des preuves pour la gestion de la douleur chronique;
    • De classer les patients souffrant de douleur comme ayant une douleur nociceptive, neuropathique ou de sensibilisation centrale
    • De mettre en œuvre une évaluation biopsychosociale approfondie d’un patient souffrant de douleur chronique
    • De fournir une éducation en neuroscience de la douleur aux patients souffrant de douleur chronique;
    • De concevoir un traitement efficace pour remédier à la douleur qui engage le patient et tient compte des aspects cognitifs / affectifs / émotifs de l’expérience de la douleur.
  • Programme de la formation : consultable plus bas, et téléchargeable ici
  • Lien vers l’événement Facebook, où toutes les nouvelles infos seront publiées

II. Gestion du sommeil en pratique clinique

De plus en plus d’attention est portée à toutes sortes de facteurs liés au mode de vie et à leur influence sur le traitement du patient. L’un des facteurs de style de vie dont l’impact n’est pas à sous-estimer est le sommeil. Dans la littérature, nous voyons des associations entre les problèmes de sommeil et toutes sortes de troubles, y compris la douleur chronique, l’hypertension, l’obésité, les problèmes de chute chez les personnes âgées, le TDAH (Trouble du Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité), la dépression, les troubles musculo-squelettiques,…

Les problèmes de sommeil se rencontrent également chez les enfants et les adolescents à cause de l’utilisation des technologies modernes (comme les téléphones portables, les tablettes, etc.) avant d’aller dormir, voire même au lit. Étant donné qu’un mauvais sommeil a un impact considérable sur les fonctions sociales, émotionnelles, comportementales et exécutives, il est évident que le thérapeute ne peut ignorer cet aspect.
De plus, une forte association entre le comportement sédentaire et les problèmes de sommeil est observée. Dans la société actuelle, le comportement sédentaire est un problème croissant. Non seulement cela a une influence négative sur notre forme physique et cardiovasculaire, mais le degré de comportement sédentaire entraîne un risque accru d’insomnie et d’autres troubles du sommeil.

Comme les problèmes de sommeil interfèrent à leur tour avec l’activité physique, de nombreux patients se retrouvent dans un cercle vicieux. En tant que thérapeute, il est donc important non seulement de soutenir le patient sur le plan physique, mais aussi de s’attaquer aux problèmes de sommeil dans la pratique quotidienne.

Au cours de cette journée de cours, les participants seront totalement plongés à la fois dans la théorie et dans l’approche pratique des problèmes de sommeil dans la pratique clinique.

  • Programme : consultable plus bas, et téléchargeable ici
  • Objectifs d’apprentissage :
    • Les participants prêteront attention aux problèmes de sommeil et leur importance dans la pratique clinique;
    • Les participants connaitront les principes de base du sommeil;
    • Les participants auront un aperçu de la nécessité de la gestion du sommeil dans la pratique clinique;
    • Les participants seront capables d’appliquer tous les aspects de la thérapie du sommeil dans la pratique clinique.
  • Lien vers l’événement Facebook, où toutes les nouvelles infos seront publiées

Tarifs dégressifs :

Cette formation très complète et fournie vous est proposée de 640€ (acompte) à 418€, en fonction du nombre de participants inscrits. Plus vous serez nombreux, moins la formation vous reviendra cher (et ça ne nous rapporte pas plus) !

Autre information importante : tout est inclus ! Entre autres, les pauses-café et repas de midi sont compris dans le prix : pas de frais supplémentaires !

Tarifs dégressif pain in motion douleur neurosciences sommeil 2020 KYMO Formation

  • Minimum d’inscrits : 20 participants
  • Maximum d’inscrits : 35 participants

Vous pourrez être remboursé de la différence entre l’acompte que vous avez payé et le palier du nombre de participant atteint. Pour plus d’info sur le fonctionnement des tarifs dégressifs, consulter la page explicative de notre site internet, ou n’hésitez pas à nous contacter :

  • par mail : contact@kymo-formation.com
  • sur facebook : facebook.com/kymoformation
  • sur instagram : @kymo_formation

Inscription :

Le formulaire d’inscription est disponible en bas de la page.
Pour valider votre inscription, nous vous demandons de réaliser un virement bancaire de 640€ sur le compte bancaire de KYMO Formation :

  • IBAN : BE36 7320 4966 7081
  • BIC : CREGBEBB
  • 00

    jours

  • 00

    heures

  • 00

    minutes

  • 00

    secondes

Programme horaire

Vendredi 1 et samedi 2 mai

9:00 - 17:00
Pain neuroscience education
Introductio | La douleur chronique : une affaire de changements corticaux, cognitifs et corporels | Classification des douleurs neuropathiques, nociceptives et la sensibilisation centrale | Évaluations du biopsychoscial et classifications des patients en pratique clinique | Éducation aux neurosciences de la douleur (théorie, démonstrations et pratiques) | Thérapies comportementales pour les patients douloureux chroniques

Dimanche 3 mai

- 9:00
Principes de base du sommeil et des troubles du sommeil
- 11:00
Application de ces principes lors d'une prise en charge
- 12:30
lunch
- 13:30
Utilité d'un "journal du sommeil", application de la restriction des stimuli et de la réduction de l'utilisation des médicaments
- 15:30
Influence des cognitions et de l'hygiène du sommeil, et brève introduction aux techniques de relaxation

Journal

Inscription Neurosciences & sommeil | Pain In Motion

Si vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire via ce formulaire, n'hésitez pas à nous contacter par mail sur : contact@kymo-formation.com

Disponible Billets: Illimité
Le billet de Inscription Neurosciences & sommeil | Pain In Motion est épuisé. Vous pouvez essayer un autre billet ou une autre date.
Étiquettes : , ,

Date

22 octobre 2020 - 24 octobre 2020

Heure

9:00 am - 5:00 pm

Tarif

640€ à 418€ - tout compris (pauses-cafés, repas de midi...)

Lieu

Palais des congrès de Liège
2, Esplanade de l'Europe, 4020 Liège
KYMO Formation

Organisateur

KYMO Formation
Téléphone
+32476 07 28 69
Email
contact@kymo-formation.com
Site Web
https://kymo-formation.com
Inscription